«Denis Gagnon: un printemps entre franges et rayures» par Ève Dumas, La Presse

« En guise de prélude au vernissage de Denis Gagnon s’expose, le créateur présentait sa collection printemps-été 2011 sous la verrière du Musée des beaux-arts de Montréal. On aurait dit que la grande pièce baignée de lumière était faite sur mesure pour accueillir un défilé de mode. Un vrai moment de gloire pour le créateur. Retour sur les éléments-clés de cette présentation aux allures glam-punk, avec une touche de sexy.

Frange

Lorsqu’on trouve une technique aussi ingénieuse que celle créée autour de la frange par Denis Gagnon, on ne l’exploite pas qu’une seule saison. Dans sa collection automne-hiver 2010-2011, le grand créateur domptait déjà la frange avec une main de maître. Pour le printemps, il reprend le thème et le décline dans des coloris plus doux: verts tendres, gris, bleu acier, parfois en dégradés. Le noir et le blanc étaient également de la partie. Cette fois-ci, il augmente le niveau de difficulté en ajoutant la chaînette, la résille et la dentelle à la recette.

Rayure

Elle est déjà partout. Tant mieux, puisqu’elle est plus présente que jamais pour la belle saison. Chez Denis Gagnon, elle part dans toutes les directions, tantôt horizontale, tantôt verticale, tantôt en diagonale. Déclinée en camisole, en robe, en veste et quoi encore, la rayure n’a jamais été aussi rebelle.

Cuir

Le cuir, la première matière fétiche de Denis gagnon, n’est pas très présent dans cette collection. Il faut dire qu’il se porte un peu moins bien pendant les mois de canicule. On le retrouve en short et en jupe, puis en détail sur certaines pièces (les manches d’une superbe veste-cardigan, par exemple).

Accessoires

À des années-lumière de ses grands sacs dessinés pour Fullum& Holt, les sacs à franges pendant au bout d’une longue chaîne, pochettes et autres petits formats sont faits pour la femme qui «sort léger». Les souliers étaient le fruit d’une collaboration entre le designer et Aldo. Seront-ils produits, ces cothurnes casse-gueule à double plateforme? La décision n’a pas encore été prise chez le manufacturier.

Holt

Dépêchez-vous! Holt tient pour quelques semaines seulement une mini-collection «croisière» ou entre-saison produite spécialement dans le cadre de l’exposition au Musée des beaux-arts de Montréal. Les deux institutions sont voisines, après tout! Quatre pièces rayées simplissimes (dont le prix commence à 250$) côtoient des versions assagies des robes à franges. Trois robes de la collection automne-hiver sont également en vente. pour celles qui en ont les moyens. »

 

Source: http://www.lapresse.ca/vivre/mode/201010/22/01-4335007-denis-gagnon-un-printemps-entre-franges-et-rayures.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *